Sélection « Lumière »

Photo : Jean de Kerno

Les lumières d’été ont souligné vos « rentrées ».
Vous en trouverez donc ci-dessous quelques rayons !

A) Section Pantouns

Photo : Jean de Kerno

L’habit ne fait pas le moine :
la lumière fait-elle le saint ?
Je me demande ce qu’il voit
tandis que je rêve en chemin*

Chapelle Saint-Jacques en Saint-Léon Pape, Merléac, 21 août 2018
Extrait de : « Pantouns dans les chapelles, suite » : Pantouns 22*

Jean de Kerno

*

Au détour d’une allée
Surgit la rouge pivoine
Comme un saule léger
La vie, cette racine fragile

Véronique Elfakir

*

Brume d’automne sur le Léman,
Méconnaissable est son miroir.
Lumière d’automne, je sais qu’elle ment,
Ce n’est point moi dans ce miroir!

*
Ciel d’été, lumières fugaces,
Poussières de comète qui se consument.
Jeux de mots, regards loquaces,
Les papillons passent sans amertume.

*

Aussi loin que sont les étoiles,
Elles illuminent notre ciel.
Qu’importe vers où tu feras voile,
Ton souvenir sera mon arc-en-ciel.

*

Après l’averse scintille la mousse,
Baguettes magiques du soleil.
Le sourire boude ta frimousse,
Je connais la magie pour son réveil.

Valeria Barouch

*

A travers les persiennes s’insinue le soleil
Créant un nid de miel sous les paupières.
Triant des photos notre mémoire se réveille
Vacances d’été, amours éphémères…

*

Entre deux collines le soleil s’est levé
Pour soutacher la verte mer.
Souvenirs inespérément illuminés
Dans un devenir trop amer…

*

Les doigts clairs de l’aube entre les arbres passent,
Leurs fuseaux de jambes vont s’écartant.
Regardant la nature jamais ne me lasse,
Du quotidien, l’amertume éloignant.

Kistila

*

Dans l’ombre se dessinent
Des chemins de lucioles.
Doucement me fascinent
Des nuits et des babioles.

Là-bas lampyre luit
Et scintille la sève.
Escalader la nuit
Avec un sac à rêves.

Le soleil met des mots
Dans la pluie et le ciel.
Bannissons les sanglots
Et captons l’arc-en-ciel.

Les rameaux vont fleurir
Et crier de passion.
Je ne peux retenir
Les brillantes saisons.

Cédric Landri

B) Autres genres et poèmes brefs :

Au cœur du paysage
Eclairé par la lune
S’écrit la page du désir
Rejoignant l’ego sans visage
Ce rivage de nos incarnations

Véronique Elfakir

*

les ailes de l’ange
se sont embrasées quand elle
l’a pris dans ses bras

*

Trois haikus liés

petites lucarnes
qu’entrouvre en battant des plumes
l’oiseau des haikus

l’oiseau des haikus
réfléchit tout le temps mais
ne sait pas briller

l’oiseau des haikus
croyait voir un avion ce
n’était que la lune

*
néant de néons
bouillie de nuit étoilée
ciels mangés aux mythes

*

échappé du disque géant de la lune sur l’horizon bleu,
l’or se fond en des ombres qui fuient sans forme
au ras des champs en friche.

Francis Carpentier

*

les braises du passé
ont donné la lumière
aux cœurs de l’assemblée
d’illustrer la prière

*

L’auréole d’une rose

Une ombre rosacée parfume le silence
étendue dans le champ en ce bas du ménil
où veille le bétail cordé à pénitence
sous l’œil de Notre-Dame et roses du courtil*
*Extrait de pantoum

GH Artal

*

Des éclairs sélènes
sur la mer tout éblouie –
Arpèges de l’Onde

Taches de rousseur
d’un visage impénétrable –
Lampe sidérale

Figure céleste
emprunteuse de clarté –
Croissant d’étincelles

Pur globe de sang
Tapis rouge de rayons –
Défilé des rêves

Yrène d’Artmanse

Par ailleurs, le numéro 22 de Pantouns paraîtra début novembre, pour être lancé à l’occasion des 35° Assises de la Traduction Littéraire à Arles, durant lesquelles un Atelier sur le pantoun malais est offert. Voir le programme ici : Assises Arles Atelier Pantouns

Vous êtes invités à nous adresser, libres de tous thèmes, vos meilleurs pantouNs (et même pantouMs !) et autres poèmes et genres brefs à cette occasion, jusqu’au 15 octobre.

(Une sélection rétrospective du Blog sera également republiée dans ce numéro spécial.)

Et n’oubliez pas notre projet de recueil de proses pantounées ou « pantbouns » ! La collecte reste ouverte aux plumes (et pinceaux). C’est un beau projet !

1 Commentaires

Laisser un Commentaire