Teka teki : la Quinzaine du jeu rétro

Teka teki : c’est le nom de la devinette en malais. Facile de s’en souvenir (T’es quoi t’es qui ?). L’énigme étant au centre de la poétique du pantoun, et la devinette un genre universel, on ne s’étonnera pas de leur jonction. Nous avons déjà croisé le pantoun-devinette à Pantun Sayang, nous vous proposons pour préparer l’été de vous y essayer à nouveau. Chaque quinzaine à compter de ce jour, vous aurez ici la réponse aux devinettes-pantouns sélectionnées que vous nous aurez adressées la quinzaine précédente. Si vous avez apprécié ces échanges, ils donneront lieu ensuite à un regroupement. En attendant, pour accompagner ce premier « lot », nous donnons ci-dessous un exemple malais traditionnel, dans sa forme de base, puis dans sa forme distique (la réponse se faisant avec un second distique –cela concocte donc un pantoun à deux), et enfin dans sa forme complète (une question puis une réponse en pantouns complets). Suivi de deux premières devinettes. Anonymes – mais oui, puisque le pantoun est un genre anonyme, alors c’est l’occasion d’en profiter pour « corser » encore un peu nos devinettes d’auteurs, ne trouvez-vous pas ? Mais vous aurez des noms, rassurez-vous : avec les réponses desdits auteurs – mais aussi…. vos propres tentatives de pantouns-réponses !

Devinette 1 :

Là-haut voltigent les vives mouettes,
Là-bas bondissent les dauphins blancs.
On a besoin de toi, on te jette,
Soudain superflue, on te reprend.

Devinette 2 :

Toi qui sais tout mon bon concitoyen,
que diras-tu quand tu seras Président ?
Elle a cent yeux mais ni pattes ni mains ;
vierge, à consommer des yeux seulement.

Rendez-vous le 30 mai pour les réponses. En un mot, en un distique – ou en pantoun plein, au choix…

L’équipe de Pantun Sayang.

Laisser un Commentaire