Teka teki : la Quinzaine du jeu rétro 3 (Suite et fin)

 

Réponses aux devinettes du 30 mai

Devinettes malaises :

a) Devinette en distique

Di kulum jadi manikam
Di luar jadi sekam

Au-dedans devient diamant
Au-dehors devient du bran

Réponse : un secret

b) Deux devinettes en pantoun :

Puisque tu veux aller aux bœufs, va aux bœufs mon Sultan –
à moins que Jeune Prince ne donne sa langue au chat ?
Une longueur de bois, une longueur de rotin,
un fond de coque de coco : quel sens fait tout cela ?

Réponse :

Jika tuan tombak rencana 
Burung belatuk atas udara. 
Jika tuan bijak bertanya 
Itulah senduk di atas para 

Puisque monsieur aime se casser la tête :
Un pivert vole dans les airs.
Puisque tu te dis roi des devinettes :
C’est une cuillère posée sur une étagère.*

*Ustensile fait d’un manche de rotin emboîté sur une section de coque noix de coco.

*

« Tout travail mérite salaire » dit-on ;
C’est sur un plateau que les plats sont servis.
Un éléphant blanc dort dans la maison,
Il déploie ses voiles quand vient la nuit.

Une tentative de réponse érudite et son écho :

Exquis mets sur un plateau d’argent,
Pour le travailleur, repas de roi.
Est-ce Aboul Abbas, éléphant blanc
Offert à Charlemagne autrefois ?

Cédric Landri

Eléphant blanc pour la Curie,
digne d’un Pape Médicis,
à Saint-Pierre cadeau sans égal.
Serait-ce cet Hanno qu’offrit
à sa Sainteté Léon X
Manuel I° de Portugal ?

Georges Voisset (sur une suggestion de Serge Jardin)

… et la bonne réponse :

« A chaque jour suffit sa peine » dit-on,
c’est sous la peau que les repas sont servis.
Les humains se mettent à l’abri dans la maison
et déploient la moustiquaire quand vient la nuit.
Michel Betting

Illustration de kelambu (moustiquaire de lit)Source de l’image

N.B. : Photo suggestive choisie pour nos lecteurs, mais c’est le nouage traditionnel de la moustiquaire de lit qui fait l’objet de cette devinette ancienne : une boule sur le bord du lit, avec sa torsade qui retombe (comme une trompe). L’ambiance romantique nous offre, en supplément, les oreilles…

Devinette 3 de Cédric Landri :

Partout dans la ville si belle,
Sans un regard filent les gens.
Sublime girafe en dentelle,
Je dépasse un peu les cent ans.

Trois réponses – et 300% de réussite (1 pantoun, 2 quatrains « affiliés »)

La ville lumière est le surnom
de cette cité que l’on dit si belle.
De mon concepteur je pris le nom :
je suis la célèbre Tour Eiffel.
Michel Betting

Au début, ma silhouette longiligne a déplu,
on m’a surnommée le «squelette disgracieux».
Maintenant je suis celle qui attire le plus –
la Belle Eiffel vise à atteindre les cieux !
Micheline Aubé

Née pour être éphémère
Je suis toujours vivante ;
Et plus que centenaire
Grande Eiffel reste attrayante !
Paul Aubé

Devinette 4 de Jean de Kerno

D’après une teka teki malaise  :

Le jardinier a du talent
lorsque la taille des arbustes
produit égal fleurissement.

-Des cornes poussant sur un buste ?

Réponse : tetek – les tétons.

Note et bilan: Voilà un jardinier dont le bicorne (de la topiaire) n’aura pas séduit. Peut-être aviez-vous deviné avec embarras que cette image mystérieusement empruntée à quelque fictif jardin à la française visait à en dissimuler une autre dans la devinette originale : deux (gros)… grains de poivre ? La voici :

Kalau tuan tombak rencana 
Ambil gantang sukat lada
Kalau tuan bijak laksana 
Apa binatang tanduk di dada ? 

Puisque tu aimes te casser la tête
prends un mètre et mesure des grains de poivre.
Puisque tu te dis roi des devinettes
quel animal a ses cornes sur la poitrine ?

Nous avions là – en malais – une devinette excellemment pantounique puisque c’est le pembayang qui offrait, en quelque sorte, la réponse. Mais de là à en faire une devinette « salée »… Il y avait un risque. En effet, le vieux recueil malais ne donne pas comme réponse un animal, comme le demande la question, et n’indique donc pas de sexe (à notre grand soulagement). Cependant, au vu du lien nourricier, vital, viscéral, qui unit au kampong d’antan le buffle et son laboureur (le riz en dépend) on peut envisager de rectifier par avance certains imaginaires épicés mais malvenus… Tétons poivrés d’un homme, donc…

Photo : Jean de Kerno

***

Vive l’enfance ! Elle est retrouvée. Quoi ? – L’éternité. Cela vous dit quelque chose…
Voici pour la route une ultime teka teki ouvrant sur un tout autre horizon que celui partagé par notre propre tradition : la devinette en écho sonore. On est encore plus proche alors du pantoun comme joute codée. Par exemple, on sait que sirih kuning, le bétel jaune, dans un pembayang, appelle automatiquement putih kuning, « blanc-jaune », c’est-à-dire une belle au teint clair, dans le maksud). Le principe de la devinette sonore est donc de jouer sur ce code, mais en créant des entorses ou en le renouvelant. Dans ce cas-là, toute traduction est évidemment par principe inopérante (réponse en rouge) :

Question :                                                                        Réponse :

Tujuh siamang di kuala,                                            Tujuh lubang di kepala
Se ekor beruk menangkap lada.                            Mulut pandai berkata.

Sept siamang à l’estuaire.                                      Sept trous dans la tête
Un macaque attrape du poivre.                         La bouche est habile à parler !

Si vous êtes davantage tentés par cette forme « oulipique », nous accepterons toujours vos t’es où t’es qui – sonores ou non – et de bonnes réponses – même mauvaises !
Il n’est jamais trop tard pour attraper au vol de petits amusements éternels. Après tout, ils font diversion à ces énigmes policières sanglantes qui inondent en se répétant nos chaines de TV et salons du livre à longueur de meurtres (je ne sais plus combien de milliers en aura vu un enfant de 10 ans avant d’entrer au collège) et qui nous rappelle que l’énigme demeure le moteur et le combustible premier de la parole.

Comme si seule la mort était l’énigme. Alors que c’est la vie qui en est une….

Référence des devinettes malaises :
Dussek, O.T. (1918). Teka-teki. Singapour : Methodist Publishing House. (Deux volumes de devinettes, avec devinettes pantounées. Le vol. II inclut une introduction en anglais).

Laisser un Commentaire