Pantunism et le semangat

Source de l’image : Pixabay

Puisqu’on a tout le mois de janvier pour le faire, Pantun Sayang continue à vous présenter ses vœux, mais cette fois en malais, à travers un pantoun-olive qui nous a été envoyé de Singapour par Shahril Samri, fondateur du groupe Pantunism. Ce dernier organise des rencontres autour du pantoun en malais, et notamment des ateliers d’écriture dans les écoles et universités de Singapour. Le groupe a également une présence très dynamique sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram et Twitter.

Photo : Pantunism

Et voici donc le très beau pantoun-olive, ou plutôt pantoun-semangat que Pantunism nous a adressé en guise de vœux :

Banyak manfaat sebiji zaitun,
Dimakan petani khasiat berganda
Tanam semangat* cintakan pantun,
Niat murni terbuku di dada.

Shahril Samri
Fondateur du groupe Pantunism

Traduction de Pantun Sayang et note de Georges Voisset :

Que de bienfaits dans une simple olive,
Et pour qui la cultive, ceux-ci se décuplent !
Faire pousser des pantouns plantant la Force Vive* :
C’est mon vœu le plus pur noué au fond du cœur.

*NdT. Cette traduction du terme semangat invite à un commentaire d’autant plus intéressant pour nos lecteurs, dans le cadre de ce nouvel échange avec Pantunism, qu’il concerne un concept profondément inscrit dans la tradition malaise. On aurait aussi bien pu traduire, sur un tout autre registre, par « avec du peps ». Ce serait d’ailleurs bien plus près de l’évolution jeune du sens du mot – sinon de ce pantoun lui-même. Cependant, on y perdrait beaucoup. En effet, le semangat est un concept magique clé de la culture malaise ancestrale, où il a d’innombrables résonances. On ne peut le traduire ni par « esprit », ni par « âme » (notions pour lesquelles le malais a par ailleurs une bien plus riche palette de termes que nos langues européennes), car le semangat peut animer aussi bien des hommes que d’autres êtres animés (le Tigre, notamment) OU des « choses » (pour nous) inanimées. Le choix de « Force vive » que j’ai fait dans mes traductions de poésie traditionnelle n’est qu’une approximation en français de cette notion qui imprègne tout le créé – le Cosmos. La tradition veut par exemple qu’un kriss aura d’autant plus de semangat, jusqu’à la vertu d’invincibilité, qu’on aura mêlé au travail de son damasquinage du fer de météorite, ou d’autres métaux prodigieux. La poésie traditionnelle est imprégnée de semangat : voir mon Livre des charmes. Incantations malaises du temps passé, Paris, La différence (Coll. Orphée) 1997. Dans la poésie moderne, le semangat a perdu d’abord de son aura magico-religieuse puis de son aura culturelle, évoluant avec les sociétés, mais il a conservé ou retrouvé de nombreuses autres vertus dans lesquelles ladite « force vive » reste le principe moteur : énergie, vertu, puissance… peps. (Après tout, ce vocable carbonaté à la frontière du minéral et du vivant n’irait pas si mal, s’il était…plus poétique !) Un célèbre poème indonésien de Chairil Anwar présentait sous ce terme, dans les années 1940, un appel peu déguisé à une révolte « fougueuse » pour l’indépendance. En avant le pantoun !

Retrouvez Pantunism sur les réseaux :
– Facebook : https://www.facebook.com/Pantunism/
– Instagram : @pantunism
– Twitter : @pantunism
Email : pantunism.sg@gmail.com

Laisser un Commentaire